DES RAISONS D’Y CROIRE

Après s’être brillamment qualifié face au FC Barcelone, le Paris Saint-Germain retrouve un adversaire qu’il connait bien pour ces demi-finales de la Ligue des Champions. Le Borussia Dortmund, lui aussi sorti de ce fameux groupe de la mort est un adversaire à la portée des Parisiens, mais qu’il ne faudra pas sous-estimer.

Nous entrons désormais dans les moments les plus importants de la saison. Ceux où les plus grandes équipes, les champions, sont capables d’hausser encore leur niveau pour se hisser au sommet du football européen. À ce stade, il n’y a plus de petites équipes, et il ne faut donc pas sous estimer le Borussia Dortmund, qui a déjà croisé le fer avec le PSG cette saison, dans ce fameux groupe de la mort, dont ils sont sortis premiers. “La première remontada n’a servi à rien puisque nous avons été éliminés au tour suivant. J’espère que celle-ci servira à remporter quelque chose pour le club. J’espère arriver cette fois en finale” s’était ainsi exprimé Luis Enrique après la qualification fantastique de ses hommes face au FC Barcelone. Un discours, comme souvent, ambitieux mais juste. Car Luis Enrique ne s’y trompe pas, l’erreur pour le PSG serait d’arriver avec un excès de confiance. La gestion émotionnelle de ce groupe est peut être l’un des plus gros apports de Lucho, tant le PSG s’était montré fragile par le passé. Et autant dire que cette saison les Parisiens ont su faire preuve de caractère dans les moments les plus importants. Que ce soit pour sortir de cette poule de la mort, ou pour ne pas sombrer face au Barça, surtout après l’ouverture du score de Raphinha au Montjuic…

UN ADVERSAIRE QUI LEUR CONVIENT

Les Allemands avaient déjà souffert face au PSG en phase de poules, avec une défaite 2-0 au match aller et un match nul 1-1 sur le retour. On se souvient de ce match, crucial pour le PSG, qui jouait sa survie dans la compétition. Si Warren Zaire-Emery avait su égaliser, les hommes de Luis Enrique avaient surtout fait preuve d’un incroyable manque d’efficacité. Comme ce fut d’ailleurs le cas face à Newcastle par exemple. Un gros défaut de cette équipe, qui semble s’être amélioré depuis quelques semaines. Une chose est sûre, le PSG a toutes les armes pour mettre en difficulté les Allemands. Avec les flèches Mbappé, Barcola et Dembélé, accompagnés de Nuno Mendes et Hakimi, l’objectif sera encore une fois d’aller les attaquer dans la profondeur.

UNE ADAPTATION CÔTÉ DORTMUND ?

Pour Edin Terzic, il sera question de la stratégie à adopter sur ce match aller. Gardera-t-il une équipe aussi haute et agressive que face à l’Atletico ? C’est ce qu’il avait mis en place déjà lors du dernier match de poules face au PSG, et qui avait laissé énormément d’espaces dans le dos de sa défense. Et si ce match s’était terminé sur un 1-1, c’est bien parce que Kolo Muani, Mbappe, Barcola ou même Kang In Lee avaient loupé bon nombre d’occasions franches… Cependant, à l’inverse, se regrouper devant sa surface, pour ensuite essayer de jouer la qualif au Parc des Princes ne semble pas non plus être la meilleure idée qu’il soit… Donc Terzic ne devrait pas changer son approche, ce qui poussera les Parisiens à faire preuve d’une très grande qualité dans la relance, pour ne pas être mis en danger sur des pertes de balles, comme ce fut le cas précédemment.

VITINHA FACTEUR X

Le Portugais évolue à un niveau incroyable depuis plusieurs semaines, et face au gros pressing allemand, il sera probablement le facteur X de ce match. S’il arrive à bonifier et à ressortir les ballons comme il a pu le faire face au Barça, les Parisiens auront des boulevards à exploiter en contre-attaque, mais s’il ne résiste pas à la pression adverse… la partie pourrait devenir beaucoup plus compliquée que prévu. Place au match désormais, et à la magie de la Ligue des Champions, qui nous réserve, comme toujours, un match de très haut niveau, qui guidera espérons-le, les Parisiens vers une nouvelle finale…

Retour en haut