Le journal de l’Euro par Sébastien Vidal

Allemagne – Écosse

Pour le match d’ouverture de l’Euro 2024, l’Allemagne s’est largement imposée 5-1 contre l’Écosse, devant son public. Une victoire sur le papier qui semble probante, mais attention de ne pas s’enflammer, car les Écossais se sont montrés très fébriles, eux qui étaient venus pour défendre avec 6 à 7 joueurs à vocation défensive.

Lors de cette rencontre, nous n’avons pas pu voir l’Allemagne sous pression, avec une défense qui est le point faible de cette équipe et qui a été très peu sollicitée. Même en étant fantomatique, la seule fois ou les Écossais se sont retrouvés dans la surface de Manuel Neuer, ils ont encaissé un but.

C’est tout de même une entrée réussie, car on connaît la difficulté de remporter le match d’ouverture en tant que pays hôte.

Espagne – Croatie

Une victoire convaincante des Espagnols, avec beaucoup de variété dans le jeu, elle s’est montré capable de jouer vite vers l’avant, de sauter des lignes, en profitant de la vitesse de ces deux jeunes ailiers Nico Williams et Lamine Yamal, et en même d’être dans la temporisation quand il le fallait, avec des bonnes phases de possession.

En face, une équipe de Croatie qui semble en fin de cycle. Elle s’est rapidement montrée dépassée par la qualité technique et la vitesse des Espagnols. Un milieu de terrain Modric, Kovacic, Brozovic, qui n’a plus le volume et les qualités physique nécessaires pour contrer une équipe de ce calibre.

Italie – Albanie

Le travail est fait pour les Italiens qui se sont imposés 2-1, face à une équipe d’Albanie qui a fait ce qu’elle a pu, avec ses armes. L’Italie est tout de même loin du niveau d’une top équipe européenne, avec un milieu de terrain qui a montré beaucoup de faiblesses.

Cependant, l’essentiel est fait pour la Squadra Azzurra, avec 3 points de pris.

Hongrie – Suisse

Un match intéressant, avec une équipe de Suisse qui a réussi à se mettre au niveau de l’enjeu, en montrant des choses intéressantes dans le jeu. Néanmoins, arriver à un certain stade de la compétition, le manque de profondeur du banc suisse risque de les faire déjouer.

Pays-Bas – Pologne

Un match assez moyen de la part des Pays-Bas, mais l’essentiel est fait, avec une victoire 2-1 et les 3 points. Avec une défense et une attaque correcte, ce qui inquiète chez les hommes de Ronald Koeman est le milieu de terrain, qui s’est montré assez faible défensivement et qui ne se projette pas offensivement, ce qui peut poser problème lorsque le niveau va s’élever.

Angleterre – Serbie

Annoncé comme étant l’équipe favorite de cet Euro, l’Angleterre s’est montrée très décevante, face à une équipe de Serbie qui a fait avec ses armes, en mettant beaucoup de cœur.

Après une ouverture du score par Jude Bellingham au bout de 13 minutes de jeu, l’un des seuls Anglais à être au niveau de l’événement, les Three Lions se sont mis à reculer et à être mis sous pression pendant plus d’une heure. La Serbie aurait mérité de finir sur un match nul.

Les Anglais s’imposent sur la plus petite des marges, mais qui ne se montrent pas très rassurants, notamment physiquement.

Danemark – Slovénie

Le Danemark, un outsider, qui a fait un match moyen en finissant sur le score de 1-1. L’essentiel était ailleurs, avec le but d’Eriksen qui est un formidable message, lui qui s’était écroulé il y a 3 ans quasiment jour pour jour lors de l’Euro 2021, et qui avait été sauvé de justesse par les équipes médicales.

Retour en haut