LYON VS BREST

Dans sa folle course contre la montre, l’Olympique Lyonnais ne veut plus se donner de limites. À l’agonie il y a quelques mois, les Rhodaniens peuvent maintenant rêver d’Europe. Bien aidés par des concurrents directs qui connaissent des trous d’air, les hommes de Pierre Sage auront un match de gala à disputer au Groupama Stadium.

Lyon veut croire au miracle !! Celui d’accrocher une place en Europe pour la saison prochaine. Celui d’être de nouveau un top club français, qui ne fait plus la risée des observateurs. Bien aidé par un mercato d’hiver jamais facile à réaliser à cette période de l’année, les Lyonnais sont de retour aux affaires, les Gones ne veulent plus se poser de questions à l’image de leur coach, Pierre Sage, qui profite de l’instant présent, après avoir vu son club de coeur tutoyer la zone rouge.

BREST LE TEST ULTIME

Et quoi de mieux que de recevoir dans son antre du Groupama Stadium, l’équipe hype de la saison, le dauphin du Paris Saint-Germain ? Les Brestois sont irrésistibles cette saison et vont logiquement finir sur le podium de cette Ligue 1. C’est dire la qualité de la formation bretonne qui a fait tomber cette saison tour à tour Marseille ou Lens et arraché des points contre le PSG ou Nice. Lyon va pouvoir se jauger contre ce mètre étalon et voir exactement quel est son réel niveau, une simple embellie ou une équipe retrouvée avec des principes forts de jeu. De son côté Brest pourra faire un pas de plus vers la Ligue des Champions et conforter son statut de nouvelle place forte du football tricolore.

DEUX HOMMES CLÉS

Ils sont tous les deux le visage éclatant de leur formation respective. Alexandre Lacazette est le parfait meneur d’homme dont Lyon avait besoin. Expérimenté, régulier, efficace, issu du centre de formation, il coche toutes les cases. Et avec quatorze réalisations en championnat, il est de loin l’atout offensif numéro un de Pierre Sage. Un retour plus que gagnant pour l’ex attaquant d’Arsenal. Mais il pourrait se faire voler la vedette, par celui qui à 30 ans, semble avoir atteint sa maturité sportive. Si Brest carbure à ce régime là, il le doit en grande partie à son milieu de terrain. Pierre Lees-Melou, qui a reçu le prix de joueur du mois en février devrait quitter son club cet été. Mais avant, le maître à jouer breton a encore envie de prouver qu’il est bien l’un des tout meilleurs joueurs de la saison.

Retour en haut