Paris fait la moue, le “Mou” arrive !

Le Paris Saint-Germain ne sortira pas indemne de cette saison 2022/2023. Pour des raisons sportives déjà. Eliminé en Coupe de France, balayé par le Bayern de Munich dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le club de la capitale s’est aussi illustré par les déclarations hallucinantes de son entraîneur Christophe Galtier. L’ex-coach de Saint-Étienne semble dépassé par une machine bien trop puissante pour lui, un costard aux épaules trop larges pour son profil.

Les jours sont comptés pour Christophe Galtier à la tête du Paris Saint-Germain mais il serait bien trop simple de taper uniquement sur le coach Français. L’organisation de ce club, son organigramme, la mentalité des joueurs, il y a beaucoup de choses à revoir pour rendre une copie honnête. Un Nasser qui ne gère rien, qui a fait de ce club le Disneyland Football Club, un directeur sportif aux choix de mercato plus douteux qu’une annonce Tinder et des médias qui se délectent à faire leurs choux gras et leurs quotas de clics sur la moindre information non vérifiée qui touche de près ou de loin le PSG. Il faut du changement, c’est un fait, mais pas une petite retouche. Il faut reprendre les bases, faire ce que tous les grands clubs d’Europe font, recentrer le sportif et la place de l’institution au centre du projet. C’est à ce prix que le club pourra se rêver en grand d’Europe.

Les supporters du PSG peuvent se rassurer. Il semblerait que le même bilan ait été fait du côté des propriétaires du club. La révolution tant espérée semble enfin se se mettre en marche. Nous avons enquêté depuis plusieurs semaines, contacté nos sources à Paris comme à Doha et nous sommes en mesure et en exclusivité de vous livrer les remous qui vont secouer ce PSG dans les semaines à venir. Entre négociations, réunions secrètes, tractations à tous les étages, installez-vous confortablement et plongez dans “Paris, ton univers impitoyable”.

Que ceux qui hurlent au départ immédiat de Galtier cessent de se casser la voix. Le coach français restera en place jusqu’au terme de la saison. À moins d’un accident industriel, pas de changement sur le banc à prévoir avant cet été. Le PSG a essayé de mettre un coach made in Ligue 1, c’était un pari attractif sur le papier, la réalité a été bien plus sombre. La vérité c’est que ce club n’est pas pour tout le monde. Il faut un coach de renommée mondiale pour s’asseoir dans le vestiaire rouge et bleu. José Mourinho est la piste numéro un pour être celui qui conduira Paris vers les sommets en 2023/2024. Le choix numéro un de Luis Campos qui a défendu le dossier bec et ongle. À Doha, la tendance était à la relance de Zidane, le rêve des Qataris, mais le dossier est compliqué et une partie des fans ne semble pas emballée par le profil du Français.

Comme au poker, Campos a décidé de faire tapis avec le cas Mourinho. Car en cas d’échec dans les négociations, le Portugais pourrait quitter le club, payant un bilan plus que contestable à son poste de directeur sportif. Mais sa proximité avec l’enfant prodige Mbappé et l’épineux dossier du nouvel entraîneur à mener, lui offrent quelques semaines de répit. Nous sommes en mesure d’affirmer qu’une réunion à eu lieu entre Mourinho et Campos, faisant suite à des échanges de longue date. L’ex-entraîneur de Porto avait été sondé l’été dernier mais avait dû décliner la proposition, désirant jouer la Coupe d’Europe avec l’AS Roma, pour aller au bout de son projet avec la Louve. Il s’est vu proposer de la part du PSG un contrat de 3 saisons plus une quatrième en option ainsi que des émoluments à hauteur de son pédigré. De plus, la politique sportive et le choix des hommes lui ont été promis en lien avec Campos. Un choix validé par les cadres du vestiaire, Mbappé en tête. José Mourinho dans notre chère Ligue 1, l’annonce fait l’effet d’une bombe.

Retour en haut